8 conseils pour soigner vos plantes d’intérieur


Les plantes d’intérieur ne sont pas que des potiches dans le décor : elles mettent de bonne ou de meilleure humeur, et peuvent contribuer à la bonne santé de votre famille.

 

Les chercheurs ont démontré que les plantes d’intérieur diffusent de l’humidité dans l’air, un avantage non négligeable pendant les hivers froids et secs. Elles assainissent l’air ambiant en réduisant la quantité de particules de poussière et de moisissure qui s’y trouvent. Les feuilles et autres parties des plantes filtrent les allergènes et autres particules aériennes, comme les composés organiques volatils, ou COV (source en anglais). De plus, d’autres plantes, comme la menthe et le basilic, favorisent une bonne digestion. Jetez aussi un coup d’œil à cet article (source en français).  

 

Au cas où comme la majorité d’entre nous – ou comme quelques membres de l’équipe Mieux-vivre que nous ne nommerons pas – vous auriez la fâcheuse tendance de tuer vos plantes d’intérieur en un temps record, voici quelques conseils pour en prendre soin pour qu’elles puissent, à leur tour, prendre soin de vous :  

 

1.     Toucher la terre : Pour la plupart des plantes, si la terre est desséchée sur une épaisseur de deux centimètres (ou un pouce), un arrosage est nécessaire. Si vous remarquez que les feuilles sont dévitalisées ou décolorées, un arrosage plus important est conseillé.

2.     Moins que plus : Les plantes se remettent facilement d’un manque d’eau; en revanche, trop d’eau peut noyer les racines, ce qui nécessitera un rempotage si vous caressez l’espoir de les sauver.

3.     Les pots avec trous de drainage : Assurez-vous que vos pots ont des trous dans le fond pour drainer l’eau facilement et éviter de noyer ou de suffoquer les racines.

4.     Plus que moins : Un arrosage léger irrigue uniquement les racines en surface. Pour soulager toutes les racines, arrosez abondamment jusqu’à ce que l’eau s’écoule par le fond. Il est souhaitable de le faire dans l’évier.

5.     La poussière : Époussetez les feuilles. Elles absorberont ainsi davantage la lumière du jour. Nettoyez les feuilles avec un chiffon doux légèrement humide quelques fois par an.

6.     Méfiez-vous des engrais : La plupart des plantes d’intérieur n’ont pas besoin d’engrais, sauf si elles ne poussent pas comme elles le devraient. Si vous jugez qu’un peu d’engrais serait nécessaire, parlez-en à un professionnel. Trop d’engrais pourrait endommager ou tuer vos plantes.

7.     Contrôle de la température : La plupart des plantes recherchent des températures stables, entre 18 et 24 degrés Celsius (de 65 à 75 degrés Fahrenheit). Choisissez un coin sans écarts thermiques importants (par exemple, évitez l’entrée).

8.     Les plantes dans la salle de bain : Nous avons tendance à croire qu’une salle de bains sans fenêtre est une condamnation à mort pour une plante. En fait, certaines plantes adorent la faible luminosité, notamment l’aglaonéma, la liane du diable (pothos ou arum grimpant), l’aspidistra, la fougère de Boston et les fleurs de lune (ou faux arum). Elles s’épanouissent en général dans des milieux humides. Il est néanmoins conseillé de vérifier régulièrement l’humidité de la terre (voir le point no 1).

 

Quels sont vos secrets d’entretien des plantes d’intérieur? Nous espérons que vous les partagerez avec notre groupe de discussion sur le blogue Mieux-vivre.

 

 

Le saviez-vous? Les plantes et la concentration

 

Les études suggèrent que les étudiants entourés de plantes en pots en classe obtiennent de meilleurs résultats en maths, en orthographe, en lecture et en sciences. (Source en anglais)

14 réflexions sur “8 conseils pour soigner vos plantes d’intérieur

  1. Il y a trois an j’ai planté dans ma rocaille un géranium d’un beau orange vif. Je le met en pot et le rentre dans ma maison chaque automne et cela va être ma troisième année. Il est encore plus beau que quand il est à l’extérieur, bien en fleur et bien fourni. Aussi, pendant deux hivers j’ai gardé une orchidée d’une amie. Elle fleurissait toute les fois. J’ai une variété de cactus depuis 1994. Je ne compte plus les fois que je l’ai divisé. C’est un souvenir du dernier passage de ma mère à l’hôpital. Je le déplace pour l’automne et pour le printemps, selon la luminosité.

  2. J’ai beaucoup apprécié participer à cette démarche d’investigation sur mon mode de vie et tout ce qui fait parti de mes priorités. Très captivant et parfois une remise en question . Merci

  3. Vous me voyez satisfaite d’avoir fait cette démarche .J’espère que le souci exigé sera considéré et répondra au critères de votre offre de participation. Merci

  4. J’adore les plantes. J’en ai toujours à la maison. Je constante que arroser moins les plantes c’est mieux que de trop arroser . Avant j’arrosait plus et je les perdais. Je m’améliore et quelquefois je vais sur internet me renseigner. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.