Apprendre à se détacher de son téléphone mobile


Selon les estimations, plus de 5 milliards de personnes possèdent un appareil mobile, et plus de la moitié de ces appareils sont des téléphones intelligents. Innovation remarquable, les téléphones intelligents nous permettent non seulement de joindre facilement d’autres personnes, mais ils ont également facilité nos vies de maintes façons : prendre des photos, trouver des recettes, suivre un itinéraire, jouer, suivre un programme d’exercice physique, trouver le lauréat de l’Oscar du meilleur film en 1993. Toutes les activités, ou presque, sont liées, de près ou de loin, à un téléphone.

 

Et c’est la source du problème.

 

Nous sommes nombreux à dépendre de nos téléphones au point où nous avons du mal à nous en défaire. Ce problème se résume en un mot : nomophobie ou mobidépendance, c’est-à-dire la peur irrationnelle d’être sans téléphone portable ou d’être incapable de l’utiliser.

 

Cette dépendance à votre téléphone intelligent se traduit par d’autres signes (article en anglais) :

 

·       Vous souffrez d’insomnie.

·       Vous êtes de plus en plus anxieux.

·       Les réseaux sociaux vous angoissent.

·       Vous êtes distrait.

·       Vous faites défiler l’écran de façon compulsive.

·       Vous ressentez des vibrations fantômes en provenance de votre téléphone.

 

Bonne nouvelle! Cette dépendance peut être soignée, ou du moins contrôlée. Voici quelques trucs (article en anglais) que vous pouvez essayer :

 

1.     Placer son téléphone hors de portée (tout du moins pour un moment) : Si vous regardez un film dans le salon, laissez votre téléphone dans la cuisine. Cela ne vous empêchera pas de vérifier les alertes ou les messages, mais vous n’aurez pas nécessairement envie de vous lever chaque fois que vous voudrez jeter un coup d’œil à votre téléphone.

2.     Éteindre les alertes : Ces sonneries constantes, les messages et les points rouges qui illuminent l’écran nous narguent et nous invitent à saisir nos téléphones. Moins vous voyez ou entendez ces alertes, mieux vous vous sentirez.

3.     Programmer une minuterie : Vous surprenez-vous, comme la plupart d’entre nous, à consulter Instagram ou à lire les nouvelles après avoir pris votre téléphone pour lire « juste un message »? Programmez alors une minuterie lorsque vous prenez votre téléphone, et accordez-vous un moment, disons cinq minutes. Lorsque le temps est écoulé, reposez l’appareil.

4.     Changer ses habitudes : Selon certains professionnels, la meilleure façon de changer une habitude est de la remplacer par une autre. Trouvez donc une activité de remplacement qui comblera le temps passé avec votre téléphone, comme la cuisine, la lecture ou l’exercice physique.

 

Êtes-vous complètement accro à votre téléphone intelligent? Partagez votre opinion et vos suggestions avec la communauté Mieux-vivre sur la façon dont vous vous détachez de vos habitudes.

 

Le saviez-vous? « Ne pas » ou « ne peux pas »

 

Selon une étude réalisée sur la perception des femmes quant à l’exercice physique, celles qui se disent « Je ne rate pas une séance » sont plus enclines à poursuivre que celles qui se disent « Je ne peux pas ». Dites-vous « Je ne consulterai pas mon téléphone plus d’une fois par heure » au lieu de vous dire « Je ne peux pas le consulter ». (Source en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *