Où est le bœuf? Les protéines végétales prennent leur envol


Conscience alimentaire ou volonté d’adopter une alimentation durable et écoresponsable, les substituts végétaux à la viande, dont Beyond Meat et Impossible Burger, attirent l’attention des consommateurs et des investisseurs. Même les grands producteurs de viande, comme Tyson Foods, adoptent le virage des protéines alternatives avec des pépites de « poulet » végétales.

Si l’approche végétalienne ou végétarienne vous intéresse ou si vous souhaitez simplement réduire la quantité de viande que vous mangez, voici cinq sources de protéines végétales qui pourraient vous intéresser :

Le soya : Contrairement aux idées reçues, les produits à base de soya, tels que le tofu, le tempeh et les edamames, ne réduisent pas les niveaux de testostérone (en anglais). Voilà une bonne nouvelle pour l’une des sources les plus riches en protéines végétales, qui contient de 10 à 15 g de protéines par portion. Le tofu, ou caillebotte de soya, se marie merveilleusement aux soupes, aux ragoûts et aux sandwichs, car il absorbe les saveurs et arômes des ingrédients du plat mijoté. Le soya a également une forte teneur en calcium et en fer, ce qui représente un excellent substitut aux produits laitiers. 

Le quinoa : La popularité de cette céréale sud-américaine n’a cessé de croître au cours des dernières années. Le quinoa cuit contient environ 8 g de protéines par tasse. Riche en fer, en magnésium et en fibres, il se pose comme un substitut polyvalent au riz et aux pâtes dans les soupes et les salades.

Les graines de chanvre : Les graines du Cannabis sativa, ou chanvre cultivé, sont considérées comme un super-aliment, mais ne produisent pas d’effets psychoactifs. Avec une très forte teneur en protéines, presque autant que les graines de soya, de même qu’une forte teneur en fibres et en acides gras Omega-3, elles permettraient de réguler le système immunitaire. Vous pouvez ajouter les graines de chanvre à vos céréales, au yogourt, aux smoothies et dans les salades, mais vous pouvez aussi boire du lait de chanvre à la place du lait de vache.

Les mycoprotéines : Ces protéines de champignons souvent utilisées dans les pépites ou escalopes de poulet ont une riche teneur en protéines, soit environ 13 g par demi-tasse. Avec une faible teneur en matières grasses et en cholestérol et une forte teneur en fibres, elles s’adaptent parfaitement au régime alimentaire faible en sodium.

Les amandes, la spiruline et les graines de chia sont autant d’autres protéines végétales à envisager. Suivez-vous une alimentation à base de protéines végétales ou envisagez-vous de réduire votre apport en viande? Dites-nous pourquoi et comment cela se passe! Partagez votre expérience avec la communauté du blogue Mieux-vivre.

Le saviez-vous? Le Gouverneur a dit : « Hasta la vista ».

Arnold Schwarzenegger a pris le virage végétarien. L’ancien culturiste et gouverneur de la Californie est désormais convaincu que « la viande ou les animaux ne sont pas la seule source de protéines ». (Source en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *