Pleins feux sur nos amis à quatre pattes : Milou et Pitou au régime


 

dog_hero

Nous, les humains ne somment pas les seuls à se battre contre cette petite surcharge pondérale. Il semblerait que nos petits amis à quatre pattes souffrent également de surpoids, voire d’obésité.

En effet, selon de récentes études (article en anglais et article en français), la longévité d’un chien est réduite de 10 mois s’il est en surpoids, plus particulièrement les labradors, les cockers et les beagles. Ce surpoids peut causer des complications communes, notamment l’arthrite, le diabète, les problèmes respiratoires et les troubles rénaux.

Les chats souffrent également. Selon une étude sur le diabète chez les félins, plus de la moitié des chats d’intérieur souffrent dangereusement de surcharge pondérale.

L’obésité ne nuit pas seulement à la qualité de vie. Les réclamations auprès des assurances, les frais médicaux, si vous n’avez pas souscrit à une assurance pour votre animal, peuvent atteindre des sommets astronomiques.

Imposer un régime alimentaire à son animal relève certes du défi, mais vous pouvez également imposer à nos petits amis à quatre pattes les méthodes que nous suivons, nous, pour perdre du poids.

  • Compter les calories : le guide de l’alimentation pour les animaux de compagnie s’adresse habituellement aux chiens et aux chats non stérilisés ou non castrés. Si votre animal est stérilisé ou castré et ne sort pas beaucoup, son apport calorique est probablement 25% trop élevé. Votre vétérinaire est votre meilleur conseil.
  • La bonne quantité : si vous avez tendance à remplir le bol de votre petit compagnon à vue, vous le nourrissez probablement trop. Utiliser une tasse à mesurer. Un contrôle des portions est la clé pour réduire le poids de votre animal de compagnie.
  • Une petite fringale : nous grignotons entre les repas, sans contrôle réel. Nous mangeons plus que nous puissions l’admettre, et nos petites fringales ont une teneur élevée en sucre et en matières grasses. Limiter l’apport calorique des gâteries de vos animaux de compagnie, leur donner des gâteries plus santé, par exemple des fruits et des légumes, ou du saumon et du thon.
  • Bouchez-vous les oreilles : les chats et les chiens sont intelligents, et ils savent très bien qu’avec quelques pleurnicheries vous remplirez leur gamelle un peu plus souvent que nécessaire. Les gémissements de votre petit compagnon peuvent vous briser le cSur, mais ne cédez pas. Portez des bouchons d’oreille s’il le faut !

Comment surveillez-vous le poids de votre animal? N’hésitez pas à partager vos propres expériences avec le forum de la communauté Mieux-Vivre!

 

cat_callout

 

Le saviez-vous? La raison est peut-être médicale.

Si le régime alimentaire et l’exercice physique ne suffisent pas à réduire le poids de votre compagnon à poils, la raison peut être médicale, comme ralentissement des hormones thyroïdiennes ou un excès d’hormones surrénales. Demandez à votre vétérinaire de vérifier. (Source)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.