Le b.a.-ba du thé


Alors que le café est la boisson par excellence aux États-Unis, les Canadiens et la plupart des Européens préfèrent de loin le thé. Celui-ci se pose donc haut la main comme la boisson la plus consommée au monde, après l’eau.

 

Vous n’êtes pas un grand amateur de thé et vous aimeriez en savoir un peu plus? Mais, par où commencer?

 

D’abord, sachez qu’il y a plus de 3 000 variétés de thé (noir, pu erh, oolong, vert, jaune, blanc…). Elles proviennent toutes d’une seule et même plante, le camellia sinensis, un buisson à feuilles persistantes originaire de l’Asie du Sud-Est. Plus loin, nous verrons comment les thés sont nommés. Nous apprendrons aussi que leur goût peut varier simplement en fonction de la torréfaction et parfois du lieu de récolte.

 

Le choix d’un thé dépend de ce que vous cherchez : bienfaits pour la santé, arôme doux ou fort, teneur en caféine plus ou moins élevée, prix, autres facteurs…

 

·       Les thés ayant de présumés bienfaits pour la santé : Ces thés sont habituellement cultivés à l’ombre et connus pour leur teneur élevée en chlorophylle et autres nutriments. Ce sont les thés gyokuro (un thé japonais de très haute qualité), matcha (une poudre de thé vert japonais très connu pour son goût unique) et keemun (un thé noir doux et aromatisé de la Chine).

 

·       Les thés doux : Les aiguilles d’argent duveteuses et le Golden Monkey. (Source en anglais)

 

·       Les thés forts : Le lapsang souchong (un thé noir fumé et boisé, le thé préféré de Winston Churchill!), le pu erh (au goût plutôt terreux) et le sencha (un thé vert, le plus populaire au Japon).

 

·       La teneur en caféine : Il est faux de croire que la teneur en caféine du thé dépend de sa couleur. Eh non, le thé blanc n’est pas moins caféiné que le thé noir! La teneur en caféine est basée sur une multitude de facteurs, notamment la variété du plant, la torréfaction, la maturité des feuilles et le temps d’infusion. Cela dit, les thés houjicha et lapsang souchong ont une faible teneur en caféine, contrairement au Golden Monkey.

 

·       Le prix : Les thés noirs et verts sont les moins chers, alors que les thés blancs, oolong, jaunes et pu erh affichent des prix plus élevés.

 

Vous en saurez plus ici (en français) et ici (en anglais). Le mieux est de choisir quelques thés d’un détaillant reconnu et de les essayer par vous-même. Quels sont les thés que vous aimez, et ceux qui ne sont tout simplement pas, comment dire… votre tasse de thé? Nous nous invitons à faire connaître vos préférences, le temps d’une tasse, à la communauté du blogue Mieux-Vivre.

 

Avez-vous dit thé, cha ou chaï?

 

Thé, cha et chaï sont les noms les plus communs de la boisson la plus populaire au monde. Ces trois appellations sont dérivées du même sinogramme, , qui signifie « légume amer » et dont la prononciation a évolué différemment dans les pays de l’Asie et de l’Europe. (Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *