Pleins feux sur… les intolérances – FODMAP


Vous avez déjà entendu parler des intolérances au lactose et au gluten. Mais connaissez-vous les FODMAP?

Cet acronyme signifie Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols, c’est-à-dire « oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides ou GOS), disaccharides (lactose), monosaccharides (fructose en excès) et polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol) fermentescibles par la flore intestinale ». Il s’agit des glucides et des alcools de sucre contenus dans certains aliments que vous consommez et qui sont très peu absorbés par votre corps. Nous choisirons d’utiliser l’acronyme.

Si vous avez des flatulences, des ballonnements, des douleurs abdominales ou de la diarrhée, et si vous pensez souffrir du syndrome de l’intestin irritable (SII), les aliments FODMAP en sont probablement la cause.

Le SII est une maladie qui touche de 10 à 15 % de la population, et davantage les femmes que les hommes. Une alimentation à faible teneur en FODMAP peut soulager les symptômes du SII, ainsi que les maladies auto-immunes, dont l’arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, l’eczéma, la fibromyalgie et les migraines.

Dans le cadre d’un régime alimentaire à faible teneur en FODMAP, les aliments à éviter sont :

·       les légumes tels que les oignons, l’ail, le chou, le brocoli, le chou-fleur, les asperges, les artichauts, les poireaux, le céleri, le maïs sucré, les choux de Bruxelles et les champignons;

·       les fruits tels que les pêches, les abricots, les nectarines, les prunes, les pruneaux, les mangues, les pommes, les poires, le melon d’eau, les cerises et les mûres;

·       les haricots, les lentilles et les noix;

·       le blé et le seigle;

·       les produits laitiers qui contiennent du lactose;

·       les édulcorants, dont le sirop de maïs à haute teneur en fructose, le miel, l’agave et le sorbitol;

·       les boissons, dont l’alcool, les boissons pour sportifs et l’eau de noix de coco.

Dans le cadre d’un régime alimentaire à faible teneur en FODMAP, les aliments pouvant être consommés sont :

·       les légumes tels que les germes de luzerne, les poivrons, les carottes, les haricots vers, les concombres, la laitue, les pommes de terre, les olives et les tomates;

·       les fruits tels que les oranges, le raisin, le melon miel, les bananes, les bleuets, les kiwis et les citrons;

·       les produits sans lactose, les fromages à pâte dure et à pâte molle, tels le brie, le camembert et le féta;

·       le bœuf, le porc, le poulet, le poisson et les œufs, ainsi que les produits non laitiers, tels que les boissons d’amande, de riz et de noix de coco;

·       les produits de soya;

·       les céréales, telles que le riz, l’avoine, la farine de maïs et le quinoa;

·       le thé, le café et l’eau;

·       les noix et graines, telles que les amandes, les arachides, les noix de pin et les graines de citrouille.

 Si vous pensez que des aliments riches en FODMAP aggravent vos symptômes du SII, vous devriez envisager de suivre un régime alimentaire à faible teneur en FODMAP, de limiter ou d’éviter certains aliments ou certaines boissons sur une période de trois à huit semaines. Ensuite, vous pourriez réintroduire un aliment à la fois afin d’évaluer le retour éventuel de vos symptômes. Pour un complément d’information, consultez votre médecin traitant.

Pour plus d’information sur les FODMAP, cliquez sur le lien suivant.

Avez-vous le SII ou pensez-vous avoir une sensibilité aux aliments riches en FODMAP? Partagez vos conseils et vos expériences avec la communauté Mieux-vivre.

Le saviez-vous? Les déclencheurs du SII

En plus des aliments à haute teneur en FODMAP, le stress, l’anxiété, les antibiotiques, les antidépresseurs et les douleurs menstruelles peuvent aussi déclencher le syndrome de l’intestin irritable.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *